L’équipement

Le (nouveau) grand télescope T610

L’abri roulant de la terrasse abrite depuis l’été 2016 un télescope Dobson de 610mm de diamètre (F/D=3,3). Optimisé pour l’observation visuelle il est cependant motorisé sur les deux axes et possède un système de codeurs de positions ainsi qu’un ordinateur permettant un pointage rapide et précis de toutes les cibles célestes (système « goto »).

Combiné avec un ciel d’une grande pureté, ce télescope confirme être une merveilleuse machine à émerveiller qui séduira le néophyte comme l’expert.

Nouveau télescope Dobson de 610mm motorisé avec système de pointage GOTO.

La coupole de l’ancien grand télescope T600

L’ancien T600 sur monture équatoriale à fourche avant son démantèlement en 2016

Pour mémoire, ce télescope était muni d’un miroir principal de 600 mm de diamètre qui a été « échangé » contre le miroir de 610mm qui équipe le Dobson (voir plus haut). Ancien fer de lance de l’observatoire, cet instrument qui comptait parmi les plus puissants sur le territoire Suisse, trônait au centre de la coupole de 5 m de diamètre. Il a été démonté, monture comprise en 2016.

Depuis d’importants travaux et investissements ont depuis été entrepris pour à terme bénéficier d’un télescope de 500mm très ouvert (f/d de 3,3) de conception optique classique (formule Newton avec CCD au foyer primaire) totalement automatisé.

Nous sommes encore en phase de test: un socle a été spécialement fabriqué pour accueillir une monture Parmount ME2 en remplacement de l’ancienne monture équatoriale à fourche.Pour l’instant, la monture supporte un télescope RASA de 279mm ouvert à 2,2 aimablement prêté par David GRESET qui nous permet d’apprendre à maîtriser l’ensemble de la chaîne d’acquisition en mode « Remote partiel ». La présence d’un technicien sur place est en effet encore indispensable car l’ouverture/fermeture de la coupole et sa rotation sont à ce jour encore manuels.

Si la route est encore longue avant l’aboutissement du projet, le matériel déjà en place permet d’ores et déjà de bénéficier de l’excellence de notre ciel d’altitude comme le montre ces quelques images réalisées durant cette phase probatoire.

 

 

La lunette solaire LUNT de 150mm

Sur la terrasse également, une lunette LUNT de 150mm de diamètre, spécialement dédiée à l’observation du Soleil est installée sur une monture équatoriale allemande de grande précision (Takahashi NJP).

Son filtre interférentiel H-alpha très sélectif et lumineux constitue un dispositif redoutable d’efficacité pour admirer l’activité des couches externes du Soleil, en particuliers ses spectaculaires éruptions, filaments et protubérances.

 

 L’héliostat et le spectroscope solaire

(JPG)

Un héliostat (Astro-Optik Kohler, Suisse) installé sur la terrasse permet de projeter une image du Soleil de 110 cm de diamètre sur un écran de l’auditoire situé juste en dessous, à l’intérieur du bâtiment central.

Ce dispositif permet de montrer à l’ensemble des visiteurs la surface solaire et notamment ses taches solaires, signes les plus manifestes de l’activité solaire.

La sortie de l’héliostat est également muni d’un spectrographe (développé par Emile Ischi, Observatoire de Genève) qui permet de projeter sur un deuxième écran de l’auditoire l’arc-en-ciel de la lumière solaire, appelé spectre solaire par les physiciens. Ce spectre d’environ 1m de long possède une résolution suffisante pour mettre en évidence les raies d’absorption (lignes verticales sombres) qui livrent pour celui qui sait les interpréter des informations essentielles sur notre étoile.

Le cadran solaire

En complément de l’observation du Soleil, le visiteur peut tenter de déterminer l’heure légale avec la plus grande précision possible en s’aidant uniquement du cadran solaire (conception Michel Grenon, Observatoire de Genève).

Le rôle du style ou gnomon du cadran est ici tenu par l’arête triangulaire de l’observatoire, orientée Nord-Sud et qui lui donne sa silhouette si caractéristique. L’ombre de cette structure se projette sur un demi-cylindre muni d’inscriptions en acier zingué placées à intervalles de temps régulier (chaque 10 minutes). De surcroît, chaque graduation d’heure solaire entière est munie d’un analemme (figure en forme de huit) qui donne la correction à apporter pour obtenir l’heure légale à partir de l’heure solaire moyenne. Avec un peu d’habitude et de méthode il est ainsi possible d’obtenir l’heure de la montre à 5min près…

Matériel d’observation itinérante

  • Lunette apochromatique de 110mm de diamètre de la marque William Optics (FLT98, F/D=6,3) sur monture EQ6.
  • Télescope Dobson de 254mm (Dobson Orion, F/D=4,3).

 

Matériel d’astrophotographie

Ce matériel étant en constante évolution, nous nous efforçons d’être à la pointe et d’acquérir et d’utiliser le matériel le plus récent disponible sur le marché amateur. Nous contacter pour plus de détail.

 

Matériel pédagogique

Ce matériel provient pour l’essentiel de la donation Serey. Il est accompagné de fiches pédagogiques à l’usage des professeurs et des élèves rédigées par Daniel Cevey et Eric Lindemann, professeurs de physique.

  • 4 cartes du ciel SIRIUS de grand format,
  • 1 balance de Cavendish,
  • 5 montages expérimentaux pour la mesure de la Constante Solaire,
  • 1 mallette pédagogique permettant d’illustrer la notion d’échelle,
  • 1 mallette pédagogique sur le thème des couleurs (initiation à la spectroscopie),
  • 1 spectroscope ALPI600 (nouveauté 2018).

Sans oublier la bibliothèque de l’observatoire riche d’une cinquantaine d’ouvrages astronomiques.

Matériel audio-visuel (salle de l’auditoire)

  • un vidéo-projecteur HD relié à un ordinateur performant situé dans le bureau. Une souris et un clavier sans fil facilitent les conférences et autres présentations interactives qui se déroulent dans l’auditoire.
  • un lecteur DVD,
  • un système audio (amplificateur, lecteur de CD, enceintes).