L’Observatoire François-Xavier Bagnoud

Per­ché à 2200m d’altitude dans un écrin de nature, béné­fi­ciant d’une météo pri­vi­lé­giée, d’un ciel d’une noir­ceur  encore excep­tion­nelles pour la Suisse, l’Observatoire Fran­çois-Xavier Bagnoud (OFXB) dis­pose d’atouts majeurs pour offrir une expé­rience inou­bliable à ses visi­teurs.

Sa créa­tion en 1995, sous la forme d’une fon­da­tion à but non lucra­tif répond à deux impé­ra­tifs:

  1. favo­ri­ser la dif­fu­sion de la culture scien­ti­fique, plus par­ti­cu­liè­re­ment de l’Astronomie auprès du public le plus large, en pri­vi­lé­giant l’observation et l’expérimentation,
  2. per­mettre l’accès à une ins­tru­men­ta­tion per­for­mante des­ti­née aux astro­nomes ama­teurs et aux cher­cheurs pour des cam­pagnes de mesures.

Si la mis­sion de l’OFXB  n’a pas fon­da­men­ta­le­ment chan­gé, elle a signi­fi­ca­ti­ve­ment évo­lué pour s’adapter à la demande et pro­fi­ter des inno­va­tions tech­niques par­ti­cu­liè­re­ment rapides dans ce domaine.


Les ANIMATIONS GRAND PUBLIC et les offres affé­rentes sont acces­sibles par le biais du site dédié stationdesetoiles.ch. Pour les ren­sei­gne­ments et les ins­crip­tions concer­nant les Ani­ma­tions publiques (Soi­rées, Obser­va­tions du Soleil et séances de Pla­né­ta­rium), mer­ci de consul­ter ce site dédié.


Les ATELIERS SPECIALISES  dont fait par­tie la loca­tion de maté­riel à des fins péda­go­giques et scien­ti­fiques ou sim­ple­ment pour le plai­sir de réa­li­ser ses propres pho­tos astro­no­miques sont pré­sen­tés sur le pré­sent site.

Si vous êtes un(e) astro­nome amateur(e), un enseignant(e) ou une chercheur(euse) à la recherche d’une ins­tru­men­ta­tion per­for­mante pour réa­li­ser vos objec­tifs, veuillez nous contac­ter à l’adresse saas[@]ofxb.ch.

Et pour bien com­men­cer, visi­tez sans tar­der notre sec­tion “Astro­pho­to­gra­phie col­la­bo­ra­tive” qui s’adresse aux astro­nomes ama­teurs et pro­fes­sion­nels ain­si qu’aux astro­pho­to­graphes.


L’équipe se tient à votre dis­po­si­tion pour toute ques­tion: Michaël Cot­tier, Eric Bou­chet et Laurent D’Alvise.